×

CATEGORY

Contenu

Catégories

HOME»  PONTOCHO MISOGUIGAWA

Pontocho Misoguigawa

De la cuisine traditionnelle française dégustée avec des baguettes !

Le restaurant de cuisine française Pontocho Misoguigawa est né en 1981 à Kyôto,l’ancienne capitale du Japon.
Depuis l’ancienne maison de thé du célèbre quartier degeisha de Pontocho où il s'est installé, il vous propose de vivre une expérience
culturelle unique : la dégustation de plats traditionnels français avec des baguettes et ce,dans un cadre typiquement japonais !
Que vous veniez du Japon ou d’ailleurs, lerestaurant Pontocho Misoguigawa vous convie à un véritable voyage initiatique oùl’esprit
français côtoie la culture japonaise, où les traditions culinaires françaises semarient harmonieusement aux règles de la cuisine kaiseki
qui consistent à déguster desplats de saison préparés de manière simple et raffinée et servis dans des céramiques kyoyaki ou dans des
plats créés par des artistes céramistes.En établissant un nouveau style de cuisine unique et sans pareil, « le kaiseki français »,
Pontocho Misoguigawa innove et ne ménage pas ses efforts pour faire en sorte que sesinvités étrangers tombent aussi à la fois sous son charme et sous celui de la cultureculinaire de Kyôto.

Profil du chef-patron et du chef-cuisine


 

Profil du chef-patron, INOUE Teruo

1947 Naissance à Tôkyô.
1962 Études sous la direction d’un chef du Tôkyô Kaikan au Suganuma Kaikan (restaurant qui se trouvait dans le quartier de Tsunohazu de l’arrondissement de Shinjuku à Tôkyô).
1964 Débuts professionnels au Tôkyô Kaikan (quartier de Marunouchi, Tôkyô), l’un des
plus vieux restaurants de cuisine française au Japon. Apprentissage des bases de la
cuisine française traditionnelle établie à la Belle époque par Raymond Olivet, « dieu des
sauces » et chef-patron du restaurant trois étoiles Grand Véfour (Paris). Formation
approfondie et acquisition de techniques du plus niveau qui l’amènent à préparer des
banquets non seulement pour les acteurs politiques et économiques du Japon mais aussi
pour de nombreux chefs d’État étrangers.
1981 Ouverture du restaurant de cuisine française Pontocho Misogigawa dans le quartier de
Pontocho, à Kyôto. Depuis lors, contacts réguliers avec la France : Voyages annuels
pour s’approvisionner en vin et en champagne directement auprès des maisons de
Champagne et des domaines de Bourgogne. Voyages également destinés, entre autres, à
approfondir ses connaissances et développer, en collaboration avec des chocolatiers de
Paris, sa propre marque : Maison d’it.
オーナーシェフの紹介
オーナーシェフの紹介

Prix et distinctions

Octobre 1972 Membre du siège de Kyôto et Shiga de l’Association Nationale des chefs du Japon.
Juin 1989 Membre diplômé de l’Académie culinaire française.
Avril 1993 Directeur de l’Institut culinaire français de Kyôto.
Juillet 1994 Membre de l’Association Escoffier, Prix du Disciple.
Février 1996 Membre diplômé du Club international des Toques Blanches.
Février 2004 Prix d’excellence du « maître artisan contemporain » du département de Kyôto.
Juillet 2006 Chevalier de l’ordre du mérite Agricole de la République française.

Profil du chef-cuisinier, HIKIDA Shinya

HIKIDA Shinya

1986 Naissance dans le département de Chiba.
2004 Débuts professionnels au Tôkyô Kaikan du quartier de Marunouchi (Tôkyô).
Fascination pour la cuisine française après avoir goûté à des filets de sole à la bonne
femme, un classique de la cuisine française !
2011 Installation en France et apprentissage au Pergolese (Restaurant « une étoile » de
Paris) sous la direction de Stéphane Gaborieau (Meilleur Ouvrier de France), au
Taillevent, (restaurant « deux étoiles » de Paris) et à l’Hôtel de Carantec (restaurant
« deux étoiles » du célèbre chef breton Patrick Jeffroy).
Retour au Japon et au Tôkyô Kaikan. Apprentissage, sous la direction de ses aînés, de
la préparation des sauces françaises, qui sont au cœur de son identité, et affinement de la
sensibilité culinaire qu’il a développée en France.
2016 Départ du Tôkyô Kaikan afin de poursuivre son apprentissage et découvrir le monde.
La même année, entrée au restaurant « Pontocho Misoguigawa » de Kyôto.
Apprentissage de la richesse de l’humanité et de l’essence de la cuisine française sous la
direction du chef-patron Teruo Inoue.
2018 La même année, nomination au titre de chef-cuisinier. Depuis lors, consacre son temps
et son énergie à se perfectionner afin d’offrir la meilleure hospitalité possible aux
invités.